La Bachata

 

La bachata est un rythme né sur la magnifique ile de République Dominicaine ou prédomine clairement l'utilisation des cordes et des percussions dans leur conception de la musique.A l'origine joué par plusieurs guitares, accompagnées de bongo, maracas, guiro et une basse. Elle est aussi courament appelée bolero campesino, bolero antillano ou cancion del amargue.
Si nous devions essayer d'expliquer avec des mots ce rythme, on pourrait dire que c'est un astucieux mélange entre le bolero et le « son » cubain.

A l'intérieur de ces derniers, on peut retrouver les artistes qui ont inspirés le plus les bachateros. On peut mentionner : Trio los panchos, Olimpo Cardenas, Julio Jaramillo, Jibarito de Lares, el Trio Matamoro, Los Compadres et surement tellement d'autre qu'il serait trop long d'en faire une liste exhaustive.
Bien que la bachata est apparut au grand jour au public à partir de l'année 2000, il s'agit d'un rythme qui est fait son apparition autour des années 60.
La chère République Dominicaine vivait alors des moments extremements durs sous le coup de son dictateur de l'époque Rafael Leonidas Trujillo Molina.
La bachata fut rejetée par de grands pans de la société dominicaine dès les balbutiements pour devenir une musique populaire appréciée des classes pauvres de la communauté. A partir de cet instant, elle fut définie commme une musique mineure, vulgaire ou à boire,... pour vous donner une idée, il est vrai que pendant longtemps le sens du terme était péjoratif à un point tel que le terme Bachatero était utilisé pour désigner les mauvais musiciens.
La bachata, peut etre comme le tango argentin à ses débuts, n'aura jamais la reconnaissance qu'elle mérite à l'intérieur de son propre pays. Et, bien qu'elle perça dans des pays où l'on avait jamais entendu ne serait ce qu'une note de musique dominicaine, elle continua à être discriminée en République Dominicaine. A tel point que chez les disquaires dominicain fréquentés principalement par les classes hautes et moyennes de la société Dominicaine la bachata ne se vendait pas ! Sans parler des discothèque ou de la radio ou la bachata était complètement inexistante (à l'exception de radio Guarachita qui était la seule et unique station qui diffusa de la bachata dès ses débuts).

 

Tout ce processus de boycott trouva une première inflexion quand en 1989, un chanteur dominicain extraordinaire, Juan Luis Guerra, sorti un album intitulé : Bachata Rosa avec le tube Burbujas De Amor qui à rapidement connu un énorme succès dans le pays et atteint des records de vente dans le pays et des répercussion internationales impressionnante.
Ce fut l'album qui fit exploser la bachata à l'international dans des pays de cultures très différentes tel que l'Espagne, l'Amérique du sud, l'Allemagne, le Hollande, les Etats Unis, et bien d'autres.

 

Independamment de la popularité internationale engagé par cet album, si nous devions trouver une figure emblématique dans le processus de naissance et de consolidation de la bachata en République Dominicaine, nous pourrions sans hésiter nommer José Manuel Calderon. Il fut le premier et le plus populaire des chanteur de cet période. Les morceaux de Calderon ont connus un succès populaire impressionnant grace à ces textes sensuels accompagnés par une voix originale, une qualité d'interpretation exceptionnelle et la force des sentiments qu'il arrivait à transmettre par ses chansons. De grands tubes de Calderon sont Serpiente humana, Luna, Salvame pour n'en citer que quelques uns.
Lorsque calderon commença sa fulgurante ascencion, on commençait à entendre parler de Rafael Encarnacion avec sa voix suave qui captivait les amants de l'époque. Malheureusement peu de temps après il perdit la vie dans un accident de transport.
Pour continuer cette liste des grands précursseur de la bachata, nous ne pouvons passer à côté de Luis Segura « El Anonaito » qui commença la chanson en 1964 et fut le bachatero que eu la plus longue carrière dans le milieu artistique. Encore aujourd'hui, il écrit et compose toujours. Beaucoup de personne voient en Luis Segura le précurseur de la nouvelle génération de bachata. Sa chanson Pena por ti, sortie dans les années 80 eu d'enorme répercussions et ouvrit une autre page dans l'histoire de la bachata. Ce morceau vint à point nommé redonnant une impulsion à la bachata qui était à ce moment en perte de vitesse. Après ce tube, les gens n'avaient plus honte de dire qu'ils écoutaient de la bachata comme c'était le cas avant.

 

 

 

 

Aujourd'hui, la nouvelle génération de bachatero compte beaucoup d'artiste de qualité avec un grand niveau de composition. Tel est le cas d'Anthony Santos, Raulin Rodriguez, Teodoro Reyes et Joe Veras. Dans ce renouveau de la bachata on peut aussi retrouver des artistes se démarquant tel que Frank Reyes, Luis Vargas, Monchy y Alexandra, Zacarias Ferreira et Alex Bueno.
Ce qui arriva en une demi siècle paraissait au début impossible, aujourd'hui la bachata à atteint un niveau de diffusion, d'acceptation et de reconnaissance dans la sphère international au même titre que le merengue.

Inspiré de muevamueva.com

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×